Expériences à vivre

Expériences à vivre

 

“Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est et commencer là, justement là. Celui qui ne sait faire cela, se trompe lui-même quand il pense pouvoir aider les autres. Pour aider un être, je dois certainement comprendre plus que lui, mais d’abord comprendre ce qu’il comprend. Si je n’y parviens pas, il ne sert à rien que je sois plus capable et plus savant que lui.”
S. Kierkegaard (1813-1855).

 

Des tuyaux pour mieux réaliser et exploiter les expériences 

Dans nos différents menus d’expériences, vous trouverez des démarches et des remarques issues de notre pratique.

Nous avons rassemblé des documents ou des témoignages qui vous mèneront vers d’autres expérimentations.

Regardez aussi les comptes-rendus d’expériences dans les pépites de L’agitateur

 

“Pour aimer la science”
Ce livret édité par le Groupe Science de Bayard-Presse et 1, 2, 3, sciences montre comment, par des attitudes simples, on permet à des enfants d’entrer dans la démarche scientifique et de conquérir ainsi leur autonomie. Il met en évidence l’importance de la science dans leur épanouissement.

Des stratégies pour un apprentissage efficace
6 conseils pour un apprentissage réussi pour tous : accompagnés et accomp-animateurs.

Envie de partager un Fol’ Après-Midi
Avec le matériel apporté par les accomp-animateurs, les participants (une quinzaine d’adultes) réalisent des expériences. Ils construisent à partir de leurs observations et sensations, des notions autour du thème du jour.

“Les sciences, c’est familier”
Un article paru dans le Bulletin de l’Union des Physiciens (association des enseignants de sciences physiques) de Juillet 1998. Il décrit La Boit’à Manip’ un outil créé en 1996 par M. Hvass-Faivre d’Arcier à l’IUFM de Versailles, à destination des enseignants de Primaire en formation initiale ou continue.

Faire en vrai, ça change tout
Cécile T., enseignante de CM1, raconte l’avant, le pendant et l’après d’une séance expérimentale sur la circulation du sang. Son témoignage montre comment au-delà des réticences, l’expérience est essentielle pour construire le savoir.

Quand la réalité résiste
Pourquoi sale-t-on la glace pour faire du froid ? C’est un atelier “Comment ça marche”, une heure de “sciences” avec 6 enfants du cycle 2 (6 à 7 ans). Celui-ci a lieu en hiver…

Le pendule, un jeu d’enfant ?
“Fabriquer un pendule battant la seconde” : c’était l’unique consigne donnée par Jean Butaux aux participants d’un Fol Après-Midi. Au départ, ce sujet n’avait pas déclenché l’enthousiasme des participants ; puis ils s’étaient excités sur cet objet si banal, au grand plaisir de l’accomp-animateur. Tant et si bien qu’il l’a ensuite proposé à sa petite-fille de 10 ans. Vous pouvez lire le compte-rendu de son “FAM privé” dans L’agitateur N° 14 ou télécharger directement son document.

Les couleurs du ciel
Un grand-père scientifique raconte comment avec ses petits-enfants collégiens il a démystifié “le bleu du ciel” en leur proposant une démarche expérimentale qui les a passionnés.

Tu ne vois pas que le ciel est bleu !
Cette répartie des enfants a fusé à la fin d’un premier grand projet “Astronomie”, mis en place par des parents “scientifiques” à l’École Nouvelle d’Antony, avec une vingtaine d’élèves du cycle 3. Marima Hvass n’a jamais oublié tout ce que les enfants venaient de lui “apprendre” !

La Conclusion Locale Provisoire, en quoi aide-t-elle les élèves ? (vidéo)
Pour passer au “concret”, Cécile Truan, professeure des écoles, et maître d’éducation spécialisée, nous dit comment elle utilise la CLP dans son travail en sciences avec des classes variées (âge et/ou handicap).

Parallèle entre 1, 2, 3, sciences et l’Education nouvelle (vidéo)
Francine Best, Inspectrice Générale de l’Éducation Nationale et Présidente d’honneur des CEMEA, pointe ce qui est commun entre 1, 2, 3, sciences et l’Éducation Nouvelle.
Si vous préférez lire un résumé de cette intervention cliquez ici.

Pour des apprentissages réussis (vidéo) (à venir)
À quoi reconnait-on un apprentissage réussi ? Quelles pratiques pédagogiques peuvent le faciliter ? Ce sont les questions auxquelles répond cette vidéo extraite d’une Table ronde pour les 50 ans de l’École Nouvelle d’Antony.

 

Pour vous aider à être accomp-animateurs

La Conclusion Locale Provisoire, comment fait-on ?
Vous vous demandez comment être un accomp-animateur pour élaborer une Conclusion Locale Provisoire (CLP) ? Ce document vous donnera des pistes pour accompagner un groupe dans sa réflexion et montrera comment l’utilisation des paperboards est un outil puissant pour faciliter son élaboration.

10 bonnes pratiques de l’accomp-animateur
Ces 10 bonnes pratiques de l’Accompagnement Scientifique et Technologique à l’École Primaire (ASTEP) ont été présentées au colloque de Nantes en 2008. Elles doivent mises en œuvre par tous les accomp-animateurs (qu’ils soient “scientifiques“ ou “non-scientifiques“)

Les “gros mots” au sens de 1, 2, 3, sciences
À 1, 2, 3, sciences, un “gros mot“ est un mot (ou une expression) qui est énoncé avant que la notion ou le concept ne soit construit. Il cesse d’être un “gros mot“ dès qu’il devient le seul mot compris par tous, suffisamment précis et concis pour exprimer le concept auquel on fait référence…

Chaleur, température, équilibre thermique
Certaines difficultés avec les notions scientifiques ont leur origine dans la langue. Ce document vous aide à distinguer les notions de chaleur et de température qui sont loin d’être des synonymes !

La BOAMANO d’Arpajon, keskecé ?
Article paru dans Le MAP Monde en mars 2004, c’est la présentation d’un parrainage scientifique à Arpajon. Cette action, la “BOite-A-MAnip’-Nomade“, a proposé pendant 10 ans, un rendez-vous mensuel aux enseignants de Primaire (Maternelle et Élémentaire). Elle était voulue et soutenue par l’inspectrice, à partir d’une dotation de matériel empruntable à la circonscription.

La démarche de 1, 2, 3, sciences a-t-elle un sens en écoles d’ingénieurs ?
Interview (réalisée en 2010) de Carl RAUCH, Physicien, responsable du Centre de Ressources en Pratiques Expérimentales à l’IMT Atlantique de Nantes par Josiane HAMY, chargée d’enseignement et de recherche à l’IMT. Tous deux sont impliqués dans La Main à la Pâte depuis son début (1996 la Loire Atlantique étant un département pilote de l’opération).

La Conclusion Locale Provisoire : en quoi est-ce scientifique ? (vidéo)
Gérard Laporte, formateur en Sciences Physiques à l’IUFM, décrit la CLP et montre en quoi elle est une pratique “scientifique”.